En poursuivant votre navigation sur Klubasso, vous acceptez l’utilisation de cookies. en savoir plus   OK


Cette fonction sera disponible prochainement.
Vous en serez informé via la lettre d'infos.
Chaque jour des fonctions sont réactivées et signalées dans le GUIDE.
Nous faisons notre maximum, merci pour votre compréhension.

Ne surchargez pas le Service Assistance en demandant quand cette fonction sera disponible, votre demande n'aurait pas de réponse.
AGY - Association gapencaise de yoga
yoga gap, yoga nidra,relaxation,méditation,yoga en entreprise,bien-être
www.klubasso.fr/yogagap
Gap
Hautes-Alpes (05)
voir infos contacts
AGY - Association gapencaise de yoga
yoga gap, yoga nidra,relaxation,méditation,yoga en entreprise,bien-être
www.klubasso.fr/yogagap
ARTICLES | BASES ESSENTIELLES DU YOGA
COMMENT PRATIQUER ?
 
article de Katy LEROUX | 1 novembre 2010 | vu 1138x
2 minutes de lecture


Comment pratiquer ?




L'élément dominant est le rythme et la régularité tant sur le plan des différentes phases des postures et la succession des postures elles-mêmes, que sur les phases du souffle.

En effet, chaque geste doit être fait avec lenteur et harmonie en alternance avec des phases d'immobilité, soit pour la phase importante de la posture, soit pour le moment de relaxation entre deux postures. Une fois installé dans la posture proprement dite, il faut "ne pas forcer ", ce qui est une notion subjective qu'il faut donc préciser. Il peut y avoir plusieurs dominantes dans les postures, mais le plus souvent c'est l'étirement musculaire, à ne pas confondre avec la souplesse car la souplesse est simplement la conséquence de l'étirement musculaire, mais non un but. Pour bien doser l'effort, il faut se placer sur le plan des sensations internes et non pas sur le plan d'un résultat extérieur.
Prenons par exemple la posture Pascimottasana dite "la pince" : assis, flexion du tronc vers les deux jambes tendues en avant.



sur un plan extérieur - vouloir poser la tête sur les genoux, faire comme le voisin, faire comme la photo…

sur le plan de la sensation - sentir l'étirement harmonieusement réparti de la partie postérieure du corps depuis la nuque jusqu'au bassin, voire jusqu'aux talons. Se concentrer sur le nombril qui rentre dans l'abdomen.

Cet exemple montre bien ici que l'aspect extérieur n'est pas toujours le critère d'une posture bien exécutée. Il est bien entendu qu'il n'est pas nécessaire d'avoir une souplesse extrême pour pratiquer correctement le yoga.
Pour en revenir au plan des sensations, l'étirement ne doit pas provoquer de tensions parasites en dehors de la région concernée, ce qui fait que paradoxalement, il faut bien souvent d'abord relâcher tout le corps pour pouvoir réellement bien l'étirer. Néanmoins, dans bien des postures, il y a équilibre subtil d'une certaine fermeté liée à un certain relâchement, mais ceci s'acquiert et se comprend mieux avec l'expérience.
Bien que la pratique des postures nécessite parfois un effort musculaire important, cela ne doit pas créer de tensions psychiques, de sensations pénibles, et de mouvements incontrôlés.

"La posture est immobile,
ferme et agréable".




Extrait d'un dossier de la Revue "Yoga et vie".

REMERCIER
233

POSTER COMMENTAIRE

homme   femme
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

si vous êtes membre, identifiez-vous pour que vos nom/photo s'affichent



Démarcharge commercial interdit
AGENDA
DERNIÈRE VIDÉO

Le virus de la joie
DERNIERS CONNECTÉS
PHOTO DÉCOUVERTE